À l'heure de l'Union Européenne, des pays émergents et de l'ouverture des frontières, notre monde est en pleine mutation. Maîtriser une ou plusieurs langues étrangères est devenu un atout indéniable sur un CV. Mais pour quels métiers est-ce essentiel ? Tour d'horizon des professions qui nécessitent d'être bilingue, voire trilingue.


Les métiers de traduction et d'enseignement s'élargissent

Évidement, en premier lieu, les classiques métiers de traducteur ou de professeur de langues étrangères sont bien connus des bilingues. Mais ces métiers, autrefois presque normés, élargissent leur champ d'activité. Aujourd'hui, vous pouvez devenir traducteur en post-production, transcréateur en rédaction web, interprète au sein de médias... De même, les professeurs de langues étrangères ne sont plus uniquement recrutés via l'éducation nationale mais aussi par de nombreuses entreprises du secteur privé. Entre services de soutien scolaire, cours d'anglais en ligne ou encore écoles de langues pour adultes, les employeurs ne manquent pas. Une double compétence sociale et linguiste est aussi appréciée pour les professionnels en charge de soutenir et informer les populations immigrées.

Les métiers du marketing et de la communication s'internationalisent

Aujourd'hui, pour être un bon chef de projet, vous devez au moins maîtriser l'anglais. La pratique d'une deuxième langue étrangère est très appréciée. Par exemple, l'enseigne Minelli, spécialisée dans la vente de chaussures pour femme (escarpins, boots, bottes...) préfère recruter des chef de projets multilingues. En effet, les campagnes de communication sont souvent menées au niveau international (au moins européen) par les grands groupes. Vos interlocuteurs (directeur marketing, attaché de presse, chef de pub...) sont donc localisés aux quatre coins du monde. Les réunions en visioconférence via Skype sont donc généralement exprimées en anglais. De plus, les campagnes de marketing utilisent généralement un vocabulaire anglophone qui nécessite une parfaite maîtrise d'un vocabulaire à la fois moderne et professionnel.

Les métiers du tourisme et de la diplomatie s'encadrent en multilingue

Les guides touristiques, les hôtesses de l'air ou encore les agents d'accueil hôtelier se doivent de maîtriser plusieurs langues pour renseigner et accueillir au mieux leurs clients internationaux. Mais les métiers d'encadrement sont aussi concernés ! Pour manager une équipe originaire de divers pays, les cadres et dirigeants des grands hôtels doivent nécessairement être multilingues. Un établissement de luxe comme l'hôtel 5 étoiles à Paris de Juliana ne peut pas se permettre d'accueillir sa clientèle sans un hôte multilingue. La concurrence d'un hôtel de charme à Paris étant très élevée et sa clientèle, souvent étrangère, il est capital d'offrir un service en plusieurs langues. Idem pour les métiers liés à la diplomatie. Un diplomate représente son pays et ses ressortissants. Il doit donc parfaitement maîtriser les langues étrangères, ainsi que les coutumes locales, afin de représenter au mieux les intérêts de son pays lors de dîners, galas ou entretiens diplomatiques. Dans les lieux très touristiques comme par exemple une magasin de vente de tunique pour femme tel que Caroll dans l'une de ses boutiques parisienne se doit d'avoir au moins un employé parlant l'anglais mais également le chinois afin de pouvoir guider les vacanciers dans leur choix.

Les métiers liés aux nouvelles technologies s'expriment en anglais

La langue dominante des métiers high tech est bien entendu l'anglais. Aujourd'hui, que vous souhaitiez travailler dans le secteur des jeux vidéo, de la téléphonie mobile, d'internet ou des logiciels, il vous faudra impérativement parfaitement maîtriser la langue anglaise. Un chef de projet web ou encore un développeur - programmeur ne peut progresser sans une remise à niveau parfaite du vocabulaire de son secteur. Le choix d'une seconde langue issue des pays émergents peut être une bonne stratégie pour s'assurer les meilleurs postes.

Les métiers de l'immobilier visent un public plus large

Il n'est plus envisageable aujourd'hui de travailler dans le domaine de l'immobilier sans maîtriser l'anglais. Cela concerne la traduction des notices, les différents supports pour les normes de sécurités, le vocabulaire professionnel et commercial. L'ensemble des métiers de l'immobilier est concerné par l'internationalisation du marché. Peu importe qu'il s'agisse d'un petit constructeur maison contemporaine spécialisé dans la réalisation de plan comme Maison Ericlor ou même d'un géant de l'immobilier comme Bouygues, tous recherchent des profils internationaux capables de maîtriser plusieurs langues.

Les métiers de la recherche et de la robotique de plus en plus nomades

Le temps où il fallait choisir entre profil littéraire ou profil scientifique est bien révolu. Les chercheurs sont eux aussi bilingues. Les attachés de recherche clinique mènent des études internationales. Les conférences médicales sont menées en anglais. Les publications scientifiques des chercheurs sont elles-aussi rédigées dans la langue de Shakespeare. Les équipes de biologistes, de chimistes ou d'ingénieurs sont de plus en plus internationales. De nombreux programmes Erasmus sont d'ailleurs proposés aux étudiants en sciences pour des bourses d'échanges à travers l'Europe. Le principe est le même pour les ingénieurs en robotique ; un secteur en plein expansion lui aussi sur la scène internationale.